Page précédente               

Disparité des échanges postaux à travers le monde

Quoi de plus simple et de plus commun que d' envoyer ou de recevoir une lettre par la poste. Tout au moins en France, ce qui n'est pas le cas dans toutes les régions du monde, on estime à 350 millions le nombre de personnes qui n’ont pas accès aux services postaux. En nous basant sur les statistiques 2011 de l’UPU (Union Postale Universelle), nous allons voir à travers cette page comment est déployé le réseau postal mondial et quelles sont les différences significatives suivant les régions.
Le réseau postal est considéré comme le plus important de tous les réseaux à travers le monde. Avec plus de 670 000 établissements postaux et environ 5.45 millions d’employés. Le trafic postal est estimé annuellement à 368 milliards de lettres et 6,1 milliards de colis.


 Sculpture UPU (Union Postale Universelle)

Accès aux services postaux :
Il y a de fortes disparités à travers le monde. Si les pays industrialisés, y compris l’Europe et l’Asie ont des réseaux postaux bien développés, c’est moins vrai dans les pays d’Amérique latine et Caraïbes et c’est encore plus difficile dans les pays Arabes (bien qu'en forte augmentation ces dernières années) et en Afrique. L’Afrique est le continent ou le réseau postal est le plus mal développé. En effet seulement 21,1 % de la population bénéficient de la distribution du courrier à domicile, contre 96,9 % dans les pays industrialisés. 49,2 % de la population doit retirer son courrier dans un établissement postal et 29,7 % n’a tout simplement pas accès aux services postaux.
Si on prend les chiffres mondiaux, 83,5 % de la population reçoit son courrier à domicile (environ 5,9 milliards de personnes) contre 11,5 % qui doit le retirer dans un établissement postal (environ 808 millions de personnes) et 5 % qui n’a aucun accès à ces services (353 millions de personnes). On voit donc les disparités à travers le monde, 200 millions d’Africains (hors pays Arabes) n’ont pas accès aux services postaux ainsi que 46 millions d’habitants d’Amérique Latine et 40 millions d’habitants des pays arabes.
Les moyens ne sont également bien entendus pas les mêmes, où dans les pays industrialisés un employé des postes désert 400 personnes, il desservira 15 000 personnes en Afrique. 

Les recettes générées par les services postaux :
Les recettes générales des opérateurs postaux ont augmenté en moyenne de 2,1 % par an depuis 2001, malgré une baisse conjoncturelle de 3,1 % en 2011. Elles sont estimées à 197 milliards de DTS (DTS signifie Droits de Tirage Spéciaux, SDR en anglais pour Special Drawing Rights. Il s’agit d’un instrument monétaire international, créé en 1969 par le FMI pour compléter les réserves officielles existantes des pays membres, il est déterminé à partir d'un panier de quatre monnaies (dollar américain, euro, livre sterling et yen, il était de 1,1858 euro au 1er janvier 2013).
Les régions dont les recettes ont le plus augmenté sont l'Amérique latine et les Caraïbes (+150 %), les pays arabes (+150 %). La croissance a été plus faible mais présente en Asie (+40 %), en Afrique (+50 %) et dans les pays industrialisés (+40 % entre 2001 et 2007 puis -20 % entre 2007 et 2011). Les recettes dépendent en moyenne à 48,3 % de la distribution des lettres et à 34,6 % des colis postaux.


Boîte aux lettres (Inde)
Photo "Lomina"

Arrivent en troisième position les services financiers avec 11,7 %. On peut aussi noter des disparités à travers les régions du monde. Si dans les pays industrialisés, en Europe et en Afrique, la poste aux lettres en régime intérieur représente entre 42 et 56 % des recettes, elle n’est que de 20 à 25 % en Asie et dans les pays Arabes ou les recettes des services financiers représentent 60,6 % dans le premier et 39 % dans les seconds.


Boîte aux lettres (Italie)
Photo "Lomina"

Les lettres et les colis :
En ce qui concerne la poste aux lettres du régime intérieur de 2011, les envois ont été de 289 000 millions dans les pays industrialisés contre 1795 millions en Afrique et 1020 millions dans les pays arabes.
Pour le régime international, 3 600 millions de lettres provenaient des pays industrialisés contre 67 millions en Amérique latine et Caraïbes.
De manière globale, la poste aux lettres a diminué de 3,7 % en 2011 (les particuliers écrivent de moins en moins et les entreprises utilisent beaucoup les courriers électroniques) bien que 30 % des pays ont pu noter une augmentation des envois.
En 2011, plus de 368 milliards de lettres ont circulé à travers le monde dont 98,7 % à l’intérieur des pays et 1,3 % à l'international.
Le volume des colis a augmenté de 2 % en 2011 à travers le monde (plus 30 % entre 2006 et 2011). La disparité est encore plus importante que pour la poste aux lettres avec près de 6 000 millions de colis en régime intérieur dans les pays industrialisés contre 4 millions en Afrique et moins d'un million dans les pays arabes. Pour le régime international, les colis envoyés par les pays industrialisés est largement en tête avec 50 millions de colis contre moins de 400 000 en Afrique.

On voit donc que les opérateurs postaux sont toujours aussi présents malgré les transformations majeures que nous connaissons (développement d’internet, des réseaux sociaux…..). Leurs bénéfices augmentent à travers le monde, bien que pour certains pays la concurrence réduit leurs recettes. Les opérateurs postaux mondiaux devront poursuivre leurs développements en innovant et en se projetant sur les modes d’échanges futurs.

                        Page précédente